Pourquoi a-t- il disparu ? par Solange

Pourquoi a-t- il disparu ?
Où ai-je bien pu laisser ce livre ? Enfin, disons plutôt ce manuscrit que je traîne partout avec moi au cas où j’aurais un éclair de génie à consigner tout frétillant de fraîcheur, voire de verdeur, avant de le laisser filer dans ma grande boite à oubli.
La dernière fois que je l’ai eu en main, c’était à la sortie de l’imprimante : je prenais les feuillets et les rassemblait avec ravissement et le cœur plein de fierté…

Vautrée sur le canapé du salon, je rumine et réfléchis. Un vrai remue méninges, ou comme ils disent un brainstorming ! Je rumine et je réfléchis, tout en zappant sur les chaines de télé.. C’est un automatisme, suis absente à ce que je fais : dans ma tête je fouille à la recherche du geste maudit qui m’a fait lâcher mon précieux travail, et en même temps je m’échappe de cette réalité en rejoignant le bruit et l’oubli de la télé somnifère.
Quel jeu imbécile, quelle télé idiote !
Mais bon, en ces temps de confinement, on ne fait pas la fine bouche…
Alors, à 18h 45 sur la 1, la plus pourrie des chaînes, je m’abrutis tous les jours, à l’heure où le soir tombe et la solitude se fait plus lourde.
Ils sont trois candidats, debout, l’air un peu débile et surexcités, masque de guingois qui rend la scène un peu surréaliste, mains tendues au dessus d’un champignon rouge fluo, qui fera « glong » quand ils appuieront.
Ou plutôt, quand le plus énervé appuiera le premier !
Pour corser le jeu, ils sont en équilibre instable sur l’escalier en haut d’un toboggan… S’ils se trompent, ils descendent automatiquement, à toute vitesse, et tout le public s’esclaffe, ça a l’air hilarant !
(Heureusement le toboggan est rembourré, pour la sécurité… Ce qui rend la glissade parfaitement ridicule !)
ET C’EST QUAND QU’ON GAGNE ? Quand on trouve une rime riche avec le mot qui s’affiche en surbrillance sur l’écran géant qui leur fait face.
ET C’EST QUOI QU’ON GAGNE ? La considération des téléspectateurs, et le droit de revenir en 2eme semaine !!!
-Vous êtes prêts ? Attentionnnnnn ! le premier mot : « CUISINISTE »
– Clonnnnng ! la petite dame au chignon serré, maquillée comme un arbre de Noel crie  « ARMISTICE » ! D’un air pénétré, en partie cachée derrière un masque noir brodé d’une bouche rouge pulpeuse, cadeau de la chaine aux candidates. Ca ne colle absolument pas au look un peu serré de la dame, mais bon, un peu de ridicule en plus c’est amusant (mais cruel !)
– Ahhhh, non Mauricette, ça ne rime pas !
Zouipppp …. Elle débaroule dans la gorge du toboggan en poussant des petits cris aigus… On rit beaucoup !
-Clonnnng ! C’est Marcel qui s’y colle :- « DUETTISTE ! »
-Ouiiiii, bravo !
-On continue ? Ouiii bêlé le public.
-Attentionnnnn : « DISPUTE »… Un silence gêné s’installe… Je me marre : Y vont pas oser quand même ? Trop facile la rime… Vite chercher autre chose… C’est Lucien qui réagit le premier, en remontant son pantalon dessus sa bedaine, d’un air satisfait : Il transpire et bafouille derrière son masque réglementaire… Le suspense est à son comble : le meneur de jeu n’en mène pas large, il doit faire répéter …
« OCCIPUT »
Ouf, l’animateur est soulagé, on a frôlé l’incident, merci Lucien…
Je suis déçue, j’aurais aimé voir la réaction du public, s’il avait osé « pute » !!
Du reste, je vois bien que Mauricette y a pensé, elle est rouge et confuse, elle a frôlé l’hystérie !…
Et ça continue, continue… les mots défilent, n’importe quoi ! Confidence, araignée, chorale, brosse, drap, atlas (Alors là, je cale : Atlas ??? je ne trouve pas de rime !
et puis je m’ennuie un peu : c’est vraiment très nul ce jeu !!! Pourquoi j’y reviens chaque soir ? Faut il que je m’ennuie dans cette quarantaine imposée…

Si seulement je savais ce que j’ai fait de ce livre ! J’ai beau chercher dans ma mémoire, je ne comprends pas ce qu’il est devenu.
Il va falloir que je retrouve mes brouillons. J’ai eu beau fouiller dans mes fichiers, je ne retrouve pas… Ai-je commis une erreur, du genre : tout effacer ?
Il est vrai que je suis très maladroite avec cette machine mystérieuse qu’est mon ordinateur… Un dédale où j’ai du mal à trouver ma voie…
En fond sonore, la fête à la bêtise continue, j’y reviens, attirée par les éclats de rire :
Jean Paul, le troisième candidat au masque tricoté au point mousse par sa maman, coincé dans son costume du dimanche, (qu’il a du sortir de la naphtaline pour « passer à la télé ») vient de faire une mauvaise rime :
à « BALCON » il a proposé « COCHON » !!! Et il s’accroche à la rambarde du toboggan pour ne pas se laisser choir lamentablement !
C’que c’est drôle ! Les gens se tordent de rire, rient aux larmes et sortent leur mouchoir pour s’éponger les yeux…
Moi ça me laisse plutôt froide, j’observe la scène comme un ethnologue qui étudierait une tribu sauvage autant qu’étrange !
(Ok, mais je regarde quand même…. Comme quoi, quand on se laisse prendre par un écran, on reste facilement scotché devant ! Alors pour montrer que je suis plus intelligente que ce que me propose la télé, je prends des poses d’intello, un alibi pour regarder tout en critiquant !)
« PARCELLE » propose l’animateur en ajustant son masque à museau de dogue, stampillé TF1
Clonnnnng, Clonnng, clonnng… trois clongs en même temps ! Décidément ce mot les inspire ! « PUCELLE ! » tous les trois à l’unisson, en essayant de crier plus fort que les deux autres.
Ca, c’est ennuyeux, il va falloir départager les candidats : Le présentateur propose un mot diiiiffiiciiile pour désigner le vainqueur :
-Attentionnnnn : « PANNE »
Suspence, silence religieux…. ta ta ta taaaaa.
Influencés par la présentation « difficile » … Les joueurs sont intimidés, ils balayent d’un regard inquiet le public qui attend, se touchent le nez derrière la fine barrière de tissu qui les bâillonne, dansent d’un pied sur l’autre , et les spectateurs espèrent une maladresse qui les précipiterait dans la glissade…
Moi je m’échappe à nouveau, la question me taraude et me contrarie : Qu’ai-je bien pu faire de mon manuscrit? Des mois de travail, je commençais à y croire. La dernière fois que j’y ai touché, je me souviens très bien : je l’avais posé sur le buffet, entre ma machine à coudre et la lampe globe terrestre….

L’émission se termine. Marcel le bedonnant reviendra en deuxième semaine, il sourit béatement et envoie des baisers légers à l’écran pour Maman, pour Justine, pour… L’animateur l’interrompt, fini pour ce soir. Le générique clot cet épisode lamentable. La prochaine émission traite de la décoration d’intérieur et des pigments naturels (bio, bien sur !)
Ca sera aussi passionnant que la séquencé précédente… Je soupire et vais me servir un wishki pour me consoler. Dangereux, le confinement !
Je n’ai toujours pas retrouvé mon livre…
Sol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s