Le « S » par Marie-Christine Hue

Sapristi » soupira Sonia en sirotant son scotch. La situation la stupéfiait. Suspension des sorties, des soirées, des séances de sport, des spectacles…des sourires aussi, des séductions…Souffrir entre survivants? Supporter sans cesse les statistiques serinées chaque soir? Stagner entre suivistes subjugués et soumis, soucieux de leur sauvegarde? Sonia suspectait un sale scénario plus secret. Souffle saccadé, elle succombait au stress et songeait au suicide. Tout sacrifier, sombrer. Sinistre.Soudain elle sursauta, submergée par un sentiment sauvage, une symphonie subite, une sarabande sensuelle qui la secouait. Sortir! Sortir! Sortir du système! De tous les systèmes! Le soleil surgit à la seconde et scintilla comme un signe, une semence, un salut, un symbole systématique.
« Je fais un serment » scanda -t-elle.  » A la souffrance, je substitue tous mes souhaits , je sabre le séisme, je secoue les somnolences, je sublime le sel, je savoure la soif, je surmène la sagesse ! Soulèvement, sédition, subordination! La solution du séquestré! Stand up! My song is strong!
Alors en silence, solennelle, Sonia se salua, satisfaite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s