La mélancolie voltige par Isabelle M

La mélancolie voltige

Quelquefois, Mélissandre s’amuse à générer des poèmes aléatoires, sur son ordinateur, grâce à l’intelligence artificielle. Elle rentre des mots dans un logiciel qu’elle a créé et la machine invente des vers libres au moyen d’algorithmes. Par conséquent, c’est expérimental et les poèmes rappellent les œuvres des surréalistes. Aujourd’hui, voici le résultat de cette création numérique :

Bientôt festonné d’îlots, l’accent foudroyant tressaille

Aussitôt, le ministère revêt une verdure chimérique

Alors, la mélancolie voltige dans le velouté étincelant

Après, l’amour embrase l’espérance

Ensuite, l’esquif du flâneur pensif se flétrit

Enfin, le front soupire, fécond et frissonne la mélodie.

Tout à coup, l’hiver charme l’amer sourire effacé

Premièrement ingrat et gracieux, le nuage dissipé dissimule son éclat argenté

Soudain, un voile qui sied aux ténèbres

Se libère dans le frais firmament

Cependant le fidèle souvenir abolit le sommeil originel

Déjà l’étoile s’éveille s’estimant savoureuse

Assurément, les illusions sourient à l’éternité !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s