Comment un inconnu fut amené à écrire une lettre à quelqu’un qu’il connaît bien et qui ne le connaît pas par Jonquille

Comment un inconnu fut amené à écrire une lettre à quelqu’un qu’il connaît bien

et qui ne le connaît pas

Marché de Tréboul, au détour d’un étal.

— Alors, rentré de ton escapade !

— Oui, et sais-tu qui j’ai vu la-bas ?… Tu la connais aussi.

— Ah ! Bon. Dis toujours.

— K.N.

— Et qu’est-ce qu’elle faisait là-bas ?

— Du théâtre ! Elle jouait dans une pièce. Elle jouait bien d’ailleurs.

— Tu lui a parlé alors.

— Non, penses-tu. Elle ne me connaît pas, même si moi je la connais bien.

— Comment ? Tu la connais bien, je savais pas.

— D’abord je connais sa mère et elle me connaît.

— C’est ça bien connaître ?

— Ensuite K a été au lycée avec ma fille.

— Alors c’est ta fille qui la connaît mieux que toi.

— Et puis j’ai suivi sa carrière de chanteuse, j’ai tous ses disques que j’écoute souvent.

— Mais ça c’est professionnel, c’est pas personnel. C’est pas pareil !

— Et je l’ai vue en spectacle plusieurs fois.

— Tu penses que ça suffit pour bien connaître quelqu’un.

— Mais je sais des choses, par exemple qu’elle parle plusieurs langues et même le russe dans ses chansons.

— Mais là tu ne me parles que de chansons et ce n’est pas en tour de chant que tu l’as vue. Alors qu’est-ce-qu’elle faisait là-bas ?

— Elle fait une pause. Cela lui arrive de temps en temps, elle est comédienne aussi et pour cette pièce elle a intégré la compagnie pour la tournée. C’est une compagnie vendéenne je crois. La tournée finie, elle reviendra à ses premières amours, comme toujours.

— Tu es bien sûr de ça ?

— Mais puisque je te dis que je la connais bien.

— Eh, bien ! Écris le lui !

— Chiche !

— Et moi, tu me connais comment ?

Et c’est ainsi que celui qui la connaît bien écrivit la lettre qui suit à celle qui ne le connaît pas.

Lettre à celle que je connais bien et qui ne me connaît pas

Bonjour chère K N,

Vous pensez peut-être que c’est un de vos fans qui vous écrit pour vous exprimer toute son adoration et une fois de plus cela vous irrite. J’ai raison n’est-ce-pas ? C’est le genre de «relation », je devrais dire de rapport humain que vous détestez. Vous avez trop de respect pour votre public et privilégiez la simplicité et la sincérité dans les relations même avec des inconnus Et je suis cet inconnu qui vous connait bien.

Je vous suis depuis votre naissance, car j’ai bien connu votre mère. J’ai tendu l’oreille à vos premières vocalises. J’ai accompagné vos premiers pas dans le domaine musical. J’ai entendu parler de vous par ma fille avec qui vous étiez au lycée. J’ai été ému par vos premier textes et l’aisance avec laquelle vous maniez la langue bretonne me fait envie. Vous vous essayez à d’autres langues lors de vos tournées en pays lointains. Outre le français bien sûr et l’anglais et l’allemand, vous avez tâté du russe et du serbe et aussi du gallois de nos cousins d’Outre Manche.

Vous faites de temps à autre une pause dans le déroulement de votre vie de compositrice- autrice et interprète, comme si vous preniez une récréation vous permettant de continuer à créer. Vous devenez alors une comédienne au talent certain. Cela est une ouverture vers un autre univers artistique où la scène est encore le socle. Car c’est bien cela, la scène vous porte bien plus que le studio. Vous aimez le direct et cet échange qui circule dans l’air entre l’auditoire et vous.

Votre préférence va aux petites scènes, plus intimes que les gigantesques espaces dotés d’énormes écrans permettant aux spectateurs de voir les artistes qui, pour ceux qui ne sont pas dans les premiers rangs, deviennent des silhouettes gesticulantes ou figées.

Vous voyez bien que je vous connais, mais pour vous je reste l’inconnu et tiens à le rester.

Recevez chère KN, mon affection mêlée d’admiration et mes vifs encouragements pour continuer dans la voie que vous vous êtes choisie.

Un inconnu du Port-Rhu

Kerlaz, le 17 avril 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s