Bienvenue au Paradis par Isabelle M

Bienvenue au Paradis
À l’été 2032, nos actionnaires m’ont élu président d’Amazing, nouveau géant mondial du ecommerce. Nous sommes devenus numéro 2 des sites web en France et aspirons à devenir
numéro 1. On trouve de tout sur Amazing : des jouets, des vêtements, de la nourriture, avec
la garantie d’une livraison dans l’heure.
Nous avons élaboré plusieurs projets dans le but de développer notre plateforme, et
d’écraser la concurrence. Nous allons nous implanter dans des endroits stratégiques. Tout
d’abord, en plein Paris, dans le secteur des Champs-Élysées ou du Champ de Mars : on y
installera un gigantesque entrepôt. Il s’agit de réduire toujours plus les temps de transport et
de livraison. Il sera sans doute nécessaire de déplacer la Tour Eiffel. Je pense aussi araser la
dune du Pilat pour y bâtir un vaste hangar, hors de portée des inondations. D’autres études
sont dans les cartons dont les plus incroyables sont sans doute l’assèchement de la baie du
Mont-Saint-Michel, de la Camargue ou du lac du Bourget : nous construirons là aussi
d’immenses entrepôts. Pour plus de compétitivité, les employés seront tenus de travailler
plus vite contre un salaire plus ajusté.
Cependant, comme toujours quand on est dans l’action, je fais face à des oppositions. Pas
plus tard que ce matin j’ai reçu une lettre du collectif Stop-Amazing, une association anticonsumériste de protection de l’environnement. Je dois m’entretenir avec leurs représentants
dès demain, dans l’après-midi. Ils me reprochent de contribuer à saccager la nature et de
détruire les petits commerces. Nous allons aider le passage de ces derniers au numérique et
amadouer les protestataires : je vais leur proposer des cours en distanciel et des
reconversions professionnelles gratuites, dans le domaine des nouvelles technologies, pour
eux et leurs enfants. En ce moment, les jobs ne courent pas les rues, ça devrait passer. Il ne
faudrait pas qu’ils distribuent des tracts, organisent des sit-in ou des manifestations,
empêchent les clients de récupérer leurs colis dans les points relais ou les casiers prévus à
cet effet. Ce qu’ils ne savent pas c’est que je prévois aussi de faire implanter des caméras
sur le front des consommateurs volontaires pour prédire leurs envies d’achats, faire du
profilage. Ils auront le droit à des réductions. Le traçage publicitaire sur la toile ne suffit
plus. Je compte également racheter toutes les supérettes pour en faire des commerces sans
caisses où l’on paiera grâce à ses empreintes digitales, à une puce implantée dans la main ou
à sa caméra frontale. Finies les files d’attente interminables ! On va progressivement
remplacer la plupart des actifs par des robots. C’est une grosse responsabilité, un
changement de civilisation majeur, mais ainsi je serai tranquille, avec ma famille, dans mon
paradis fiscal.
Isabelle, le 15 décembre 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s