James Bond, dimanche, 21h 51, France 2, « le Spectre. » Par Solange

James Bond, dimanche, 21h 51, France 2, « le Spectre. »

« Vous êtes un cerf volant qui danse dans un ouragan, Bond» dit le Méchant d’une voix caverneuse.
Ahhhhh, quelle réplique ! Soupire Ginette. Un cerf volant…. dans un ouragan
Elle a les yeux vagues… qui danse…. James, ohhh James ! Un cerf volant….
Les pieds dans sa chaufferette « minou » en fausse fourrure léopard, emmitouflée dans sa robe de chambre gris souris en pilou pilou, blottie au fond de son fauteuil, les yeux rivés sur l’écran qui tremble sous les assauts du beau Bond, elle soupire.
Elle tricote machinalement, sans lâcher le film un instant. Un point à l’endroit, un point à l’envers, au point mousse. Ce soir son écharpe a dépassé les deux mètres quatre vingt cinq! C’est pour le téléthon : elle s’arrêtera à quatre mètres cinquante, c’est son défi ! Robert a commenté avec son rire gras: « moi, c’est les bières que j’enfile pour le téléthon ! »
Elle a les genoux tout mous, les bigoudis qui flageolent. Ah Jamessss ! Un cerf volant qui danse….
C‘est trop ! 
Ca lui a réchauffé le cœur, aiguisé les sens, à la Ginette! Elle transpire et sent son sang qui circule dans ses circuits aussi supersoniques que ceux de la star, là, face à elle !
Qu’il est beau, le Bond ! Elle tressaille et s’émeuhhhh, redresse la poitrine qui aurait tendance à s’affaisser quand elle est troublée.
A côté d’elle, avachi dans son fauteuil, Robert ronfle maintenant. Bond, ça l’endort ! Sa bedaine tremblote comme la gélatine au pays de sa Majesté, la bidoche gonflée telle une pate à pain en milieu chaud et humide, en petits dômes qui s’épanouissent entre les boutons de la chemise qui le boudine. Il a les doigts de pied en éventail et des chaussettes trouées.
« Il faudra que je les reprise, » pense Ginette dans un éclair de préoccupation domestique.
Un troisième verre de bière réchauffe dans la main de son mari et penche dangereusement sur l’accoudoir.
Il l’a décapsulée en grognant, avec ses dents, quand James Bond a enlacé la trop belle espionne.
« C’que c’est con, ce film ! C’qu’il est con, ce Bond ! » Qu’il a dit, et pouf !
Il s’est endormi !, comme ça d’un coup !
Ginette a soupiré, énervée, et s’est penchée pour récupérer la bière, dans un souci de préoccupation domestique.
« Ah, non, il est pas con, James !, siffle-t-elle entre ses dents, au moment, juste au moment où le méchant a sorti sa sublime menace:
« vous êtes un cerf volant qui danse dans un ouragan, Bond ! »
Un cerf volant ….qui danse…..dans un ouragan….Bond
Un cerf… qui bande….en volant…. Dans un ouragan… Ahhhh !
Elle jette un œil à Robert, soupire et reprend son tricot : une maille à l’endroit, une maille à l’envers…
…..qui bande, comme un ouragan….
ahhhhh…ahhhh….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s