Ignorance

L’ignorance

Comme un enfant qui vient de naître , je me retrouve désemparée car j’ignore qui je suis.

Je suis dans cette chambre d’hôpital, blanche et aseptisée. Ma fenêtre donne sur une cour ou déambulent des personnes en blouses blanches et bleues sous un ciel gris.

On m’a annoncé que j’avais eu un accident de voiture . Traumatisme crânien, j’ai perdu connaissance de longues minutes. Et voila que je me réveille dans cet endroit anonyme.

Je ne le souviens de rien. Le trou noir.

Je n’avais aucun papier avec moi. Pas de téléphone. Aucun indices qui pourrait me permettre de savoir d’où je viens, qui je suis et où je pourrais aller. Tout ce que je sais c’est que je parle spontanément le français et que j’ai mal à la tête.

J’ignore ce qu’il faut faire. Il va falloir que je fasse confiance aux autres. Est ce quelque chose qu’on apprend ? Je crois que je n’ai pas le choix, de toute façon.

Quelqu’un m’ a déposé le journal du jour. Nous sommes le 6 juin 2020. En France.A Quimper, en Bretagne. Il paraît que le monde vit une pandémie. En France , voila 4 semaines que l’on est sorti d’un confinement obligatoire pour toute la population. Cela devait être bien étrange. Et moi qu’ai je fait pendant ce temps là ? A la une du journal, des manifestations s’organisent dans le monde, malgré le risque de contagion, pour lutter contre le racisme et les inégalités. Aux états unis , le président ne semble pas apaiser la colère. On ignore ce qui est sous-jacent dans les décisions politiques. J’ignore pourquoi les hommes se font du mal entre eux. Quel en est l’intérêt ?

Dans une des rubriques à la fin du journal, il est question de psychologie. Il semble que le confinement et le déconfinement, c’est le terme employé, a pu avoir des conséquences sur le mental des enfants comme des adultes. L’anxiété et la dépression menacent les plus fragiles. Comment cela est il possible ?

Du fin fond de ma mémoire, j’essaie d’extraire des bribes de souvenirs. Des visages et des atmosphères me reviennent mais rien qui ne déclenche une émotion. Aurais je perdu toute capacité à m’émouvoir? Comment naît une émotion ? Cela vient il des échanges intimes de notre prime enfance. Dans ce cas, ne serais je pas une extra terrestre parachutée au milieu des terriens ?

J’ignore tout de la vie. Je dois tout recommencer à zéro.

J’ignore l’heure de ma mort, visiblement elle n’a pas encore sonné. J’ai encore un peu de temps pour réapprendre

Et voila qu’en feuilletant le quotidien, je tombe sur un texte abordant les difficultés de la reprise pour les restaurateurs, illustré par une photo d’une terrasse. Un flash. Des odeurs savoureuses me reviennent en mémoire. Des bruits de vaisselle qui s’entrechoquent ressurgissent. Des sourires de grandes tablées affamées refont surface. Je sais qui je suis : je suis crêpière . Je saurais refaire les gestes sur le billig à l’infini. Ceux là, je les connais par coeur. Le reste est à redécouvrir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s