Poésies de Sylvianne Chamballu

Dans mon jardin

Très tôt ce matin,

Dans les allées de mon jardin,

Le rouge-gorge et le pinson,

Sont venus me chanter la chanson.

Dans les parterres, près du bosquet

Là ou grossissait les navets,

Les oiseaux buvaient à l’arrosoir,

Ils s’en servaient comme d’un nichoir.

Les abeilles bourdonnaient

Au soleil,

Et bavardaient

Avec les coccinelles.

Armé d’un sécateur,

Je cueillais une fleur

Dans la roseraie

Tout près de la haie.

Il faudrait bêcher et ratisser

Pour entendre les insectes bourdonner

Mais les outils et les semis

Seront remis, voilà la pluie.

Le petit rat

Dans le jardin au printemps

J’ai eu comme un éblouissement

Un petit rat en représentation

Tournait, tournait sur ma chanson.

Il portait de très jolis chaussons

Et voletait tel un papillon

Son tutu d’une magnifique couleur

Me fit penser à une fleur.

Epanoui dans un reflet de pluie,

Comme dans sa chorégraphie

Il tournoyait et virevoltait

En équilibre avec un geai.

Dans la nuit

Son parfum embauma les semis,

Il finit par tomber sur les végétaux

Qui lui firent comme un tombeau.

Sylvianne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s