Poésies de Betty

Légumes, me voici, je suis le printemps ;
Les jardins partagés en rangs serrés
ont donné  rendez-vous  aux jardiniers ,
Car la terre appelle la pluie bienveillante .
 
Chaussons, tutus vont virevoltant,
les coccinelles et les araignées
Sur le parquet ciré, allègrement .
 
Ambiance champêtre et mousse grimpante,
Autour de la mare les arbres fruitiers
mouches et abeilles vont se régaler ;
Les pierres de la fontaine sont branlantes ;
Les claquettes des danseuses souvent les hantent .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s